Activités

Lancement du projet : « Reporters Des Frontières : vers un réseau de journalistes africains, professionnels et citoyens, spécialisés sur les questions migratoires».


Un projet sous-régional de l’IPAO financé par l’Union Européenne. Dakar 04 mars 2014

En ce début d’année 2014, conformément à son plan quinquennal qui met au cœur de ses actions les questions importantes de développement de l’Afrique dans un contexte global, l’IPAO donne le ton avec le lancement d’un projet régional ambitieux. Ce projet qui traite des questions migratoires et de leurs impacts sur le développement à travers l’information et la communication a été lancé en présence des représentants des bailleurs, des partenaires, des bénéficiaires et de la presse nationale.

Plusieurs raisons justifient l’engagement de l’IPAO sur ces questions migratoires.

Un contexte marqué par un déficit d’information, la marginalisation des migrants et l’insuffisance de cadres d’échanges sur les migrations en Afrique de l’Ouest.

L’opacité souvent observée dans les sphères étatiques, qui a tendance à marginaliser les citoyens  dans le processus d’élaboration des politiques publiques, constitue un obstacle majeur dans la prise en charge des questions liées aux migrations. Dans ce contexte, les décisions sont souvent prises de façon unilatérale et le point de vue des migrants n’est ni audible ni pris en compte dans la gestion des affaires qui les concernent directement.

Le rôle des médias et des OSC dans la veille et le contrôle de l’action publique s’avère alors plus que nécessaire pour inciter les autorités au débat public. D’où l’importance d’une information, professionnelle et citoyenne, produite sur les migrations, son amplification et surtout sa dissémination en Afrique de l’Ouest, en Afrique du Nord et en Europe.

Cependant, les capacités de ces acteurs sont encore, trop souvent, limitées. Au niveau local, les radios communautaires, peu outillées/structurées, peinent à prendre en charge les préoccupations des populations liées aux migrations et à relayer les voix des migrants (surtout les femmes) ainsi que leurs familles. A l’échelle nationale, les journalistes professionnels produisent encore très peu d’informations exhaustives, pour éclairer l’opinion publique sur les impacts et enjeux migratoires. Au niveau transnational, les acteurs médiatiques tardent à s’inscrire dans une logique de collaboration, pour favoriser le regard croisé sur les migrations (vues d’ici et d’ailleurs) et sont souvent en proie de colporter et de véhiculer des idées reçues qui incitent à l’émigration irrégulière et à la xénophobie. Quant aux OSC, peu d’entre elles ont une maîtrise suffisante des outils de communication qui leur permettraient directement de communiquer en direction d’un large public, pour améliorer les législations qui régissent les causes qu’elles défendent, et elles interagissent peu avec les médias.

Ce projet propose une réponse à ces multiples défis.

Le projet contribue à renforcer les capacités à la fois des journalistes (professionnels et citoyens). Le projet  favorise une approche en réseau afin de mieux appréhender les réalités migratoires sur plusieurs pays. Il encourage une approche globale (la route d’Afrique de l’Ouest). Des synergies inter-pays et inter-acteurs pour une meilleure information sur les migrations à travers trois types d’actions majeures : le renforcement des capacités; le transfert de compétences et la diffusion de bonnes pratiques ; la définition d’espaces propices au débat fructueux sur les migrations en Afrique de l’Ouest.

Les activités du projet seront exécutées sur une période de 3 ans (2014-2016) dans 8 pays avec des partenaires et des associés.

Côte d’Ivoire : Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI)

Guinée : Centre du Commerce International pour le Développement (CECIDE)

Niger : Alternative Espaces Citoyens (AEC)

Sénégal : Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO)

Ghana: Ghana Community Radio Network (GCRN) (Associé)

Mali: Coopérative multimédia JAMANA (CMJ) (Associé)

Nigeria: Institute for Media and Society (IMSO) (Associé)

 

Chargé de projet : Hyppolite Dossou Yovo, Responsable de l’Unité Editoriale Multimédia : hdossouyovo@panos-ao.org ou Pauline Bend, Directrice des Programmes : pbend@panos-ao.org