Activités

L'IPAO accompagne la presse qui se donne les moyens du professionnalisme


Image des femmes dans les médias

Les 05 et 06 mai 2014 un séminaire de sensibilisation des éditeurs sur la place et l’image des femmes dans les contenus médiatiques, s’est tenu dans les locaux de la maison de la maison de la presse à Abidjan. Cette rencontre a été mise en œuvre  en partenariat avec le Réseau des femmes journalistes et professionnelles de la communication de cote d’Ivoire (REFJPCI) et l’Observatoire pour la Liberté d’Expression, l’Ethique et la Déontologie (OLPED).

L’Institut Panos Afrique de l’Ouest a compté à cette occasion parmi ses hôtes de marque, le Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l`Enfant Mme Anne Désirée Ouloto, Mme Josette Barry, inspectrice chargé de la presse écrite et représentant Mme le ministre de la communication, le Représentant résident de l’UNESCO, le Président de l’OLPED, la Directrice Pays de ONU Femmes, le Représentant résident de la Fondation Friedrich Ebert, et le chargé de la communication de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire.

De nombreuses organisations professionnelles des médias ont été représentées à l’occasion. Au nombre de celles-ci on pouvait noter la présence de l’URPCI, un partenaire fidèle de l’IPAO en Côte d’Ivoire. D’autres organisations non moins importantes (GEPCI, UNJCI,  OJPCI) et des organisations de défense des droits des femmes  Organisation des femmes actives de Cote d’Ivoire (OFACI), WANEP, CDVR, COCOPROVI, représentant les femmes du vivrier et la Convention de la Société Civile ivoirienne (CSCI).

Ce beau parterre a suivi avec intérêt les résultats de l’étude de contenus sur la place et l’image des femmes en Cote d’Ivoire qui a ciblé dans sa méthodologie, six des quotidiens les plus lus.

Les résultats de cette étude ont montré une quasi absence des femmes dans les contenus médiatiques à la fois comme sources et objet des nouvelles. Les rares fois où les femmes apparaissent elle ne sont pas valorisées bien que dans de nombreux secteurs de la vie, elles sont à la pointe avec des réalisations qui mériteraient d’être connues.

La rencontre qui a duré deux jours était également une occasion pour élaborer une charte sur la place et l’image des femmes en Cote d’Ivoire. Le projet de charte proposée à fait l’objet d’une discussion article par article en plénière puis validée, sous réserve de finalisation.

Dans les discussions qui ont suivi, certains éditeurs se sont engagés à s’inscrire dans une démarche plus favorable à la prise en compte de l’aspect « Genre » en essayant de se conformer aux recommandations de l’étude.

Les participants ont également réfléchi à la promotion de la charte à court et moyen terme. Des activités ont été identifiées puis validées pour finaliser la Charte et le plan d’action.

La charte dans sa version finale sera imprimée et une cérémonie symbolique de signature avec médiatisation sera faite avec responsables de médias qui veilleront à son application dans les rédactions.

Un dispositif de veille sera mis en place avec une évaluation annuelle pour récompenser les médias qui se seront distingués dans l’amélioration de l’image des femmes en Cote d’Ivoire.