Activités

Moteur! ça démarre avec du slam


L’Institut Panos Afrique de l'Ouest a lancé le mercredi 25 juin le projet « Acteurs culturels et acteurs médiatiques en Afrique: Moteur! »

L’IPAO sort de ses habitudes et de ces draps classiques pour embrasser un monde en plein essor. L’univers des artistes qui par leurs talents et leur art communiquent, informent et sensibilisent.

Parler des droits de l’homme à travers les médias est un exercice classique qu’il ne faut certes pas abandonner. Mais en y associant les « ayant droits » et en faisant d’eux les acteurs de la sensibilisation, on innove.

A la suite du comité de pilotage qui a réuni des partenaires venus de plusieurs pays dont la Tunisie, le Mali, le Niger et le Sénégal, une cérémonie de lancement aux couleurs artistiques a été organisée au complexe Léopold Sédar Senghor de Pikine.

Les slameurs ont donné le ton

Au cours de la cérémonie qui a connu la présence du représentant de l’Union Européenne qui finance le projet, Babacar Niang alias Matador, rappeur et président d’Afrique culture urbaine et un représentant du ministre de la Culture et du patrimoine du Sénégal, les artistes ont produit sur scène des extraits de leur répertoire de slam. Jeunes filles et jeunes hommes ont réitéré à travers leurs textes, leur engagement pour plus de démocratie et le respect des Droits de l’Homme. Sur scène, la collaboration avait déjà commencé. Car « Acteurs culturels et acteurs médiatiques en Afrique: Moteur ! » est également «un projet de coopération et d’échanges citoyens»

C’est pour cela que le projet va regrouper des acteurs culturels et des médias des quatre pays pour trois ans. Encourager au Nord et au Sud du Sahara les expressions culturelles diffusées par les médias pour la défense des droits de l'homme, la diversité, et la consolidation de la démocratie est une ambition que l’IPAO partage à travers ce projet avec des acteurs devenus désormais incontournables dans l’espace d’expression populaire.

Background du projet

Le projet est né de discussions avec les principaux partenaires tous désireux de lutter contre les extrémismes et de participer à une coopération trans-saharienne pour co-renforcer les résistances en cours et le pluralisme radiophonique, notamment en Tunisie. Les partenaires sont toutes des organisations expérimentées qui vont pouvoir, chacune, prendre en charge la mise en œuvre du projet dans leurs pays. Le chef de file, l’IPAO, chargé de la coordination générale, a une expérience ancienne (plus de dix ans) dans la réalisation de théâtre radiophonique pour la paix au Nigéria (avec l’association African Radio Drama Association), en Sierra Leone (avec Search for Common Ground) au Ghana (avec Ghana Community Radio Network) et au Niger. L’IPAO a pu évaluer et constater l’efficacité d’un tel format pour des campagnes de sensibilisation.

Personne contact : Pauline Bend ; pbend@panos-ao.org