Activités

l'IPAO soutient les défenseurs de victimes de violences basées sur le genre


Dans le cadre des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, l’Institut panos Afrique de l’Ouest a mis en œuvre plusieurs activités qui ont coïncidé avec l’organisation du 15ème sommet de la francophonie et les 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre. Ces activités réalisées se situent dans le cadre de deux de ses projets.

 « BRISER LE SILENCE, LEVER LES TABOUS, MIEUX INFORMER SUR LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE EN AFRIQUE DE L’OUEST »

Ce projet soutient les défenseurs des victimes de violences basées sur le genre. Il a pour objectif de soutenir les défenseurs des victimes des violences basées sur le genre par une information équilibrée et une communication maitrisée. Il est mis en œuvre au Cameroun, au Mali, en Mauritanie et au Sénégal.

Ateliers au Cameroun, Mali, Mauritanie et Sénégal

Quatre ateliers de formation aux médias sociaux : quatre ateliers de formation aux médias sociaux ont été organisés, un dans chaque pays. Ces ateliers ont eu pour objectif de doter les OSC ciblés des capacités requises pour pouvoir utiliser les médias sociaux et outils ou terminaux associés pour pouvoir collecter, produire et diffuser des contenus multimédia en ligne. Ils ont permis de

  • Faire connaître aux organisations de défense des victimes de violence basées sur le genre les supports et médias qui existent, et savoir les différencier en fonction des objectifs recherchés dans la diffusion d’information ;
  • Renforcer leurs capacités à utiliser les terminaux liés (tablettes, appareils numériques etc.) pour la collecte ou la génération de contenus multimédia ;
  • Leur donner des compétences basiques en matière de traitement numérique de ces contenus afin qu’ils répondent à des normes spécifiques utiles pour une diffusion facile et de grand impact (format, taille, durée, etc.) ;
  • Les initier à l’écriture web
  • Les initier aux diverses plateformes de diffusion des contenus traités (facebook, Twitter, Google+, Youtube, Mixcloud et Sound Cloud, Wordpress ou Blogspot etc.)

Encouragés par notre partenaire au Cameroun, l’Association de lutte contre les violences faites aux femmes (ALVF-Section de l’Extrême Nord), les organisations formées au Cameroun ont lancé un hashtag contre les discriminations (#AntiDiscri) Ce mouvement a été repris par les autres pays du projet qui échangent leurs expériences en matière d’activisme contre les violences à travers un blog (http://www.antidiscri.blogspot.com/) et une liste de diffusion. Ces ateliers ont été conçus pour permettre aux défenseurs de mobiliser et informer sur leur cause, et l’implication de ces organisations sur ces réseaux sociaux en est un résultat qui on l’espère contribuera à faire reculer les violences.

Quatre ateliers de formation aux stratégies de communication : Toujours dans l’objectif de renforcer les défenseurs à informer et sensibiliser l’opinion, les décideurs, mais aussi les médias contre les violences basées sur le genre, quatre ateliers de formation aux stratégies de communication ont été organisés à l’endroit de 40 membres d’OSC venant de ces différents pays.

ü  Au terme de cette formation, les organisations seront en mesure d’élaborer des rapports qu’elles diffuseront sur plusieurs supports y compris en ligne, et en direction des médias, décideurs et grand public. L’idée est que les médias s’en emparent ensuite pour documenter leurs reportages contre les violences, et que l’opinion se rallie à la cause pour inciter les décideurs à adopter des mesures en faveur de la protection des victimes de violences basées sur le genre.

A la suite de ces ateliers et des matériels multimédia qui leur a été remis, les participants ont créés des blogs qu’ils alimentent. Ce qui leur permet de diffuser les activités que leurs organisations mettent en œuvre au cours des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes. Les liens suivants mènent vers ces blogs :

http://sos-femme-mauritanie.blogspot.com/  

http://www.antidiscri.blogspot.com/

http://wildafmali.blogspot.com/

http://rsjreporter.blogspot.com/

http://raddhoreporters.blogspot.com/

 « FEMMES ET MEDIAS : PARTENAIRES POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE EN AFRIQUE DE L’OUEST »

Activités au Cameroun,  Côte d’Ivoire, Guinée,  Mali,   Mauritanie,  Sénégal

Dans le cadre du 15e Sommet de la francophonie qui a eu pour thème « Femmes et jeunes en francophonie : vecteurs de paix acteurs de développement », l’IPAO a décidé d’introduire le débat sur les violences et discriminations faites aux femmes à travers une production médiatique dédiée. Durant cet événement, le journal événementiel Flamme d’Afrique (produit et diffusé par l’IPAO) a été pratiquement le seul dans le paysage médiatique à proposer au cours de cette période, une série d’articles réalisées dans différents pays (Cameroun, Mali, Mauritanie, Sénégal, Côte d’Ivoire ) sur les violences faites aux femmes, l’autonomisation des femmes, les difficultés qu’elles rencontrent malgré les promesses des hommes politiques  au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali, en Mauritanie, au Sénégal. Suivre lien https://francophoniedakar2014.files.wordpress.com/2014/11/edition-nc2b02-flamme_d_afrique_francophonie_2014.pdf

https://francophoniedakar2014.files.wordpress.com/2014/11/edition-nc2b01-flamme_d_afrique_francophonie_2014.pdf

Un atelier sur « femmes, médias et gouvernance » a été animé en collaboration avec le CESTI. Cet atelier a été l’occasion pour les panélistes de sensibiliser les étudiants du CESTI sur le rôle qu’ils peuvent jouer en tant que journalistes pour améliorer l’image de la femme véhiculée par les médias, et la stigmatisation entretenue par les médias

 Suivre le lien : https://francophoniedakar2014.wordpress.com/2014/11/28/les-femmes-comme-objet-de-marchandisation-dans-les-medias/?relatedposts_hit=1&relatedposts_origin=407&relatedposts_position=0

https://francophoniedakar2014.wordpress.com/2014/11/30/sommet-de-la-francophonie-linstitut-panos-afrique-de-louest-sillustre/